Vidéo

Un autre Soleil…

Les soleils d’artifice sont quotidien dans les périodes propices (printemps, été et début automne). Nos sentinelles profitent des conditions clémentes pour effectuer un réglage de leur GPS interne. Elles volent face à l’entrée de la ruche, de manière un peu statique initialement puis en cercles de plus en plus larges tout en s’éloignant de leur refuge. Elles se posent régulièrement sur la planche d’envol et réitère la manœuvre. Désormais, ces jeunes butineuses sauront rejoindre la colonie quelques soit la distance!

 

Cela est à différencier du vol de propreté des abeilles qui sont restées enfermées suite à de mauvaises conditions climatiques.

Les plantes mellifères -Reeb & Silberfeld

Les plantes mellifères de Catherine Reed & Thomas Silberfeld

Illustrations  : Yves Doux

Guide Delachaux

Avoir des ruches, être apiculteur ou bien être un amoureux des abeilles impliquent rapidement de s’intéresser à la flore régionale. L’abeille est  adaptée à son biotope même si l’environnement urbain et agricole ont provoqué pléthore de modifications.

En observant attentivement, nous finissons par remarquer les infatigables insectes pollinisateurs visitant régulièrement les fleurs qui nous entourent. J’ai eu le loisir de prendre quelques clichés que vous retrouverez sur ce blog ( sur ce billet ou celui-ci).

Lire la suite

La buckfast : une belle abeille

Je vais recevoir sous peu 3 essaims de Buckfast. Cette abeille est réputée pour sa douceur. Et dans mon jardin, je préfère installer un rucher ( 2 à 3 colonies) de ce genre d’apis plutôt que des plus virulentes – enfants obligent.

C’est l’occasion de se pencher sur les caractéristiques de cette abeille.

Elle est issue d’un croisement entre notre abeille noire (apis mellifera mellifera) et l’abeille italienne (apis mellifera ligustica) ou dite abeille jaune.

Ainsi outre sa douceur voici ses avantages :

  • Excellente butineuse
  • fée du logis
  • peu essaimeuse

Son seul défaut et encore :

  • propolise beaucoup

Nous verrons donc à l’usage si cette abeille me convient!

Hive Clean – lutte contre le varroa

L’abeille est soumise à des agressions multiples : pesticides, insecticides, monoculture, prédateurs, maladies, virus, frelon asiatique et le bouquet final, le Varroa destructor!

vetopharma-varroa-e1448276843507

Varroa

Cet acarien sournois et sinistre, prolifère au sein des cellules, se colle sur la larve et l’abeille, puis lui suce l’hémophile. L’insecte, affaibli, est alors plus fragile et vulnérable aux virus et maladies. Les ravages sont dorénavant biens connus et ne permettent pas aux colonies de faire face aux autres agressions. Ces multiples facteurs combinés les uns aux autres ont une conséquence alarmante : en 2015, les apiculteurs américains ont perdu 42 % de leur ruches. Vous avez bien lu : 42 %.

Lire la suite